Home / France / Zone goye libérée : le concept anti passeport sanitaire s’étend dans une commune du Tarn-et-Garonne

Zone goye libérée : le concept anti passeport sanitaire s’étend dans une commune du Tarn-et-Garonne

Captain Harlock
Démocratie Participative
10 septembre 2021

Si vous êtes de la région, vous savez où aller au restaurant.

Europe 1 :

Des restaurateurs d’une petite commune du Tarn-et-Garonne refusent de contrôler le pass sanitaire de leur client, pourtant obligatoire depuis le 9 août dernier. Europe 1 a rencontré ces « irréductibles » qui risquent à tout moment une fermeture administrative de leurs locaux.

Ils sont prêts à tout pour refuser de contrôler le pass sanitaire, quitte à risquer une fermeture administrative temporaire. Des restaurateurs du Tarn-et-Garonne ont décrété une « zone libre » anti-pass dans la commune de Saint-Antonin-Noble-Val depuis l’entrée en vigueur de la mesure, le 9 août dernier. L’un d’eux vient de subir une fermeture de ses locaux pour une durée d’une semaine. Europe 1 est parti à la rencontre de ces « irréductibles » restaurateurs.

Des clientes racontent d’abord vouloir soutenir leur action. Elles ont fait plus d’une heure de voiture pour venir manger spécialement en terrasse, et on ne leur a rien demandé avant de s’installer. « C’est pour cela qu’on est dans ce village », confirme l’une d’elle. « Je suis vaccinée, mais je ne suis pas d’accord avec une privation de liberté », poursuit-elle.

Sur la devanture du restaurant de Victor, on peut lire « zone libre ». Comme lui, ils sont une dizaine dans le village à afficher ce macaron. Le restaurateur explique son choix : « Ce n’est pas forcément l’acte de scanner qui est le plus embêtant. C’est le geste de trier les personnes entrant en fonction de leur choix vaccinal ou leur choix de santé. C’est de la ségrégation pure. Tout le monde est admis, que ce soit avec ou sans pass.« 

Mais les professionnels du secteur s’exposent à une fermeture de leur établissement. Dernièrement, la préfecture a multiplié les contrôles. Le café de la Halle, emblématique du centre-ville, a dû fermer ses portes pour une semaine. Sébastien, dont le restaurant se trouve juste en face, ne veut pas se laisser intimider.

« J’ai été prévenu par des gendarmes que j’allais sûrement subir des contrôles« , explique le restaurateur. « Subir des contrôles parce qu’on ne contrôle pas les gens, c’est un peu bizarre comme situation », souligne-t-il. Avant de préciser sa démarche : « On n’est pas là pour débattre sur le vaccin. Chacun a le droit de faire comme il veut. Par contre, nous, en tant que restaurateurs, on n’est pas là pour contrôler les gens. C’est une certitude. « 

Un rassemblement de soutien est prévu jeudi soir devant le café de la Halle, fermé par les autorités, pour réaffirmer leur opposition au pass sanitaire.

Le principe des zones libérées est excellent et à encourager.

Ces enclaves gauloises, si elles se multiplient, franchiront d’autres étapes dans le futur et pourraient servir de base au sécessionnisme général.

Commentez l’article sur EELB.su