Home / Dégénérescence / Une fausse sculpture dégénérée du frère de Richard « Berry » Benguigui rectifiée à coups de « QUI? »

Une fausse sculpture dégénérée du frère de Richard « Berry » Benguigui rectifiée à coups de « QUI? »

Captain Harlock
Démocratie Participative
14 août 2021

Le peuple est excédé par ces escrocs juifs

J’ignorerais que l’acteur juif Richard Benguigui avait un frère, Philippe Benguigui.

En revanche, je n’ai pas été surpris d’apprendre que ce frère est un escroc qui a amassé énormément d’or en vendant de la camelote à des dupes.

Le Parisien :

Triste découverte, sur la sculpture « Les trois ballons », installée près de la cathédrale de Saint-Bertrand-de-Comminges, au pied des Pyrénées. Des croix gammées et l’inscription « qui ? » ont été gravées sur cette œuvre de Philippe Berry, frère de l’acteur Richard Berry, a appris l’AFP, ce vendredi, auprès du parquet de Saint-Gaudens, en Haute-Garonne.

Cette courte question gravée sur la sculpture rappelle « très clairement la pancarte de Metz », a déclaré à l’AFP le procureur de Saint-Gaudens, Christophe Amunzateguy. Le magistrat fait ainsi référence au « mais qui ? » figurant sur la pancarte antisémite tenue par une manifestante dans la préfecture de Moselle, la semaine dernière, lors d’une manifestation contre le pass sanitaire. Sa détentrice avait été interpellée quelques jours après la mobilisation et placée en garde à vue.

Le tribunal n’aime vraiment pas qu’on demande qui.

C’est pourtant la seule question qui importe : QUI ?

S’il y avait une justice en France, ce procureur aurait ouvert une enquête pour déterminer dans quelles circonstances ce machin a pu être vendu comme une « œuvre d’art » à une collectivité territoriale.

Ce truc sorti de la cervelle tordue d’un juif consiste à demander à une usine de presser de l’acier avant d’en confier la vente à des cousins séfarades. Une mairie complice verse l’argent des goyim à la tribu et voilà comment « l’art juif » devient possible.

Nous sommes loin de l’art aryen.

Mais le juif, loin de s’étouffer de honte, vocifère.

Il sent que son empire n’est plus aussi sûr qu’autrefois.

« La honte » a réagi ce jeudi Richard Berry, sur son compte Twitter. Philippe, mort en 2019 à l’âge de 63 ans, et Richard Berry, sont issus d’une famille juive d’Oran (Algérie). L’acteur s’était élevé quelques jours plus tôt contre le geste antisémite de la manifestante de Metz.

Richard Benguigui, récemment encore accusé d’agression sexuelle par sa fille, est plus prolixe que jamais.

Pris sur le fait de leur escroquerie, ces juifs osent encore accuser.

Il est grand temps de leur faire fermer leurs grandes gueules.

Le président du conseil départemental de Haute-Garonne, propriétaire de l’œuvre, a déposé une plainte. Les gendarmes de la section de recherche de Toulouse et de la brigade de recherche de Saint-Gaudens ont été chargés de l’enquête « contre ces actes immondes », a ajouté le procureur.

Le seul acte immonde dans toute cette affaire est l’agression hébraïque contre la santé publique en répandant leurs atroces déjections avec la complicité de politiciens corrompus qui versent sur ces escrocs des fleuves d’argent volé aux contribuables.

Ce cirque sémitique ne peut pas durer éternellement.

Ces juifs doivent rendre des comptes.

Commentez l’article sur EELB.su