Home / Décryptage / Nationalisme Crémieux : Zemmour veut interdire les prénoms Kevin et Jordan portés par les petits Blancs traîtres à la France

Nationalisme Crémieux : Zemmour veut interdire les prénoms Kevin et Jordan portés par les petits Blancs traîtres à la France

Captain Harlock
Démocratie Participative
15 septembre 2021

 

Ce running gag ne va plus s’arrêter.

Le séfarade assimilateur de noirs et d’arabes veut maintenant pourchasser les jeunes prolos blancs, ces mauvais Français à prénoms de séries américaines.

L’italo-américain Bardela n’a qu’à préparer ses valises.

Le plus drôle avec cette proposition avant-gardiste, c’est qu’un Kévin Duparc français depuis 30 siècles se retrouve frappé de suspicion tandis que Bastien Lévy ou Jules Ben Israël sera au dessus de tout soupçon.

Le pur visage de la France éternelle

Il fallait bien que la France républicaine finisse par se caricaturer aussi jusque-là avec un juif d’Algérie dans le rôle de Dupont-Lajoie.

Les hébreux ne pouvaient même pas nous laisser ça.

Je passe sur l’intelligence politique de cette sortie qui vient de lui aliéner à peu près tout ce qui est blanc de moins de 40 ans dans ce pays.

Le Boomer séfarade incarne à merveille l’impasse de la droite réactionnaire depuis toujours.

C’est un véritable métronome.

Il n’y a pas un seul combat archi perdu qu’elle ne veuille mener avec fanatisme. C’est une aimantation naturelle. Pour débile que soit cette obsession métisseuse du Barbier de Sétif, elle va bien évidemment rencontrer un écho favorable chez tous les fous furieux de l’Une-et-Indivisible créole.

La différence toutefois, c’est que les juifs n’entendent l’assimilation depuis 150 ans, c’est-à-dire l’instauration de la Troisième Putain, que comme un stratagème pour s’infiltrer dans toutes les hautes sphères de l’ordre social. Jamais il ne leur vient à l’idée de se départir de leur tribalisme hébraïque, simplement d’en gommer les évidences aux yeux des goyim.

Du moins était-ce la règle tant que la masse autochtone composait le peuplement de la France à 99% et que pour s’y mouvoir et la subvertir sans être remarqué, il fallait faire mine d’être un Français de race en singeant ses codes sociaux, sa langue, sa religion avant de tout saloper de fond en comble en se piquant « d’art ». Les juifs ont tourné morue la France par l’invasion de la littérature, du cinéma, de la télévision, du théâtre. De Feydeau à Oury, les youtres ont démoli la culture aryenne française en moins d’un siècle sous les applaudissements d’une masse gauloise dégénérée par l’alcool et les blagues de cul.

Engourdie par ses changements de prénom, ses rabotages de nez, l’abandon de son caftan et sa prétention grotesque à jacter en français sans jamais cesser de penser en juif, la franscaille s’est faite avoir dans les grandes largeurs. Et la voilà, super enculée, qui se met au garde-à-vous à l’appel de Crémieux – fatalement.

J’attends maintenant les roulements de tambour pour aller sauter à la gorge des Boches de Prussie, jusqu’à Berlin.

Allez reprocher à vos compatriotes, pour voir, leur serment de fidélité au Maréchal Zemmour, vous ne serez pas déçus. Des bordées d’insultes, un appel aux nobles idéaux fondateurs de la LICRA, une invitation ferme à foutre le camp de Gaule.

« La France aux métèques, nom de Dieu ! »

L’assimilation en surface du juif n’avait pour but que de s’emparer de l’Etat sans être vu pour ensuite ouvrir les vannes de l’invasion non-blanche, de concasser par ce procédé l’homogénéité du peuplement français et, une fois fait, de permettre au tyran juif d’afficher glorieusement son appartenance tribale au milieu d’un fatras d’autres races s’agitant sur le cadavre du peuple assez idiot pour avoir laissé le juif tout envahir.

C’est pour cela qu’aujourd’hui le juif est plus glorieux et arrogant que jamais : son attitude est strictement indexée sur la part d’allogènes qu’il a importé dans le pays. Plus il y en a, plus il parade.

Et maintenant, il faut que Mohammed s’appelle Christian.

Les musulmans et les Blancs s’annulent mutuellement dans la mélasse tandis que le juif se proclame dépositaire de la France et de sa norme culturelle : fabuleux rêve juif !

Attention, ça va touiller.

Commentez l’article sur EELB.su