Home / Les dernières actualités / Merkel veut importer 70,000 amoureux de la démocratie afghans, pour commencer

Merkel veut importer 70,000 amoureux de la démocratie afghans, pour commencer

Captain Harlock
Démocratie Participative
01 septembre 2021

Maman Merkel est peut-être sur le départ ce mois-ci, mais elle entend bien laisser une trace indélébile sur l’Allemagne. Une trace très marron.

Breitbart :

Le ministre allemand des affaires étrangères, Heiko Maas, a promis d’accueillir au moins 70 000 personnes vulnérables d’Afghanistan, dont des militants des droits de l’homme et des journalistes.

Le ministre des affaires étrangères, M. Maas, a annoncé que 70 000 personnes pourraient bénéficier d’une aide lors d’une visite en Turquie, affirmant que l’Allemagne n’abandonnerait pas ceux qui n’ont pas pu prendre l’avion à l’aéroport de Kaboul.

« Nous voulons poursuivre la campagne d’aide, mais elle entre maintenant dans une deuxième phase », a déclaré M. Maas, rapporte Der Spiegel.

Selon le magazine allemand, environ 10 000 ressortissants afghans ayant travaillé avec les forces armées allemandes, la Bundeswehr, peuvent bénéficier d’une protection, ainsi que 1 600 activistes humanitaires et journalistes. Les autres personnes éligibles sont des membres de la famille proche.

M. Maas a déclaré que l’Allemagne était intéressée par deux méthodes pour faire sortir les gens d’Afghanistan. Premièrement, réparer les dommages à l’aéroport de Kaboul et permettre la reprise des vols civils. Deuxièmement, négocier avec les pays voisins de l’Afghanistan pour permettre à l’Allemagne d’acheminer les personnes vulnérables depuis des pays comme l’Ouzbékistan ou le Pakistan.

Au cours des opérations d’évacuation de Kaboul, la Luftwaffe allemande a pu évacuer environ 5 000 personnes.

Faute d’aéroport à Kaboul, le Merkelistan va les importer depuis les pays voisins.

Cela promet d’être très long.

C’est plutôt 10 millions, sûrement plus.

Cela a tellement bien marché la première fois en Allemagne qu’il fallait recommencer.

La démocratie occidentale est un ersatz de christianisme dégénéré par lequel des bourgeois homosexuels et des femmes psychotiques se livrent à un énorme culte orgiaque BDSM dont l’énergie primordiale est la haine de soi, c’est-à-dire la haine de la race blanche.

Nous avons affaire à des extrémistes religieux à côté desquels les talibans les plus durs sont des gens rationnels et pragmatiques.

C’est une secte apocalyptique qui n’a pour finalité que l’autodestruction narcissique.

Ce groupement sectaire démocratique est le résultat de la sécularisation superficielle des masses chrétiennes qui ne se sont jamais débarrassées de leur messianisme universel, de la féminisation de la société et de la subordination spirituelle au juif que ce sémitisme culturel engendre naturellement.

On peut dire que la démocratie est le judéo-christianisme. La soif illimitée de sous-humanité qui se trouve derrière l’immigration de masse n’est que la traduction pratique de la politique de cette secte nihiliste manipulée par le juif calculateur.

La racine de tout ce que nous vivons est la haine de soi inculquée dès le plus jeune âge à chaque petit Blanc de cette planète, la maladie auto-immune de la race blanche entretenue par le sémitisme organisé depuis des millénaires.

Il n’y a pas d’élections qui puissent mettre un terme à une maladie mentale déguisée en religion comme l’est la démocratie.

Dans l’eschatologie de cette secte fanatique, la destruction de la race blanche par la pouillerie du tiers-monde est l’unique finalité désirée car tout ce qui est aryen reflète à ses yeux l’ordre aristocratique qui la renvoie à son propre échec.

La seule voie de survie pour l’Europe est la destruction pure et simple de la démocratie par le racisme et l’antisémitisme, c’est-à-dire la sortie de cet asile mental qu’est le sémitisme culturel.

Democratia delenda est

Commentez l’article sur EELB.su