Home / Les dernières actualités / Macron commence sa campagne électorale en promettant plein d’argent aux melons de Marseille

Macron commence sa campagne électorale en promettant plein d’argent aux melons de Marseille

Captain Harlock
Démocratie Participative
01 septembre 2021

 

La campagne électorale a commencé.

Macron a fixé l’ordre des priorités : les bougnoules d’abord, les Français dehors ! (c’est effectivement ça)

Arrivé à Marseille, il a promis monts et merveilles à l’Algérie qui est visiblement très en colère contre les Français auxquels elle reproche de ne pas l’arroser de davantage d’argent gratuit (vos impôts, taxes et autres amendes).

Les maghrébins veulent « tracer » l’argent que nous vole Macron pour se faire réélire en achetant les voix des melons, certainement parce que les melons précités craignent que d’autres maghrébins les volent.

On ne peut pas vraiment leur donner tort vu que les arabes volent comme ils mentent.

Avec l’argent des travailleurs blancs, les maghrébins voient grand. Très grand. Et surtout, très utile.

Pour autant que je sache, ces rats ont déjà les égouts dans les quartiers nord. Ce serait redondant d’ajouter un métro ou un tramway, si vous voulez mon avis.

Dans ce coupe-gorge d’Afrique du Nord, le problème est bien évidemment le « racisme ». C’est à cause de tous ces sales céfrans qui ont disparu des quartiers nord depuis des lustres que Moktar n’en branle pas une.

Ce qui est fascinant avec les arabes qui vous envahissent, c’est que quand des politiciens blancs viennent leur donner du fric, ils réagissent par l’insulte, l’invective, les gémissements et les imprécations avant de maudire la main qui les nourrit.

C’est un spectacle en soi.

Ces gens-là donneraient plus facilement leurs enfants que des remerciements.

En même temps, que voulez-vous ? Dans cette affaire, les fous sont les Blancs. Avec leur cervelle ravagée par leur sémitisme culturel et leur tikkoun olam mentale, ils pensent qu’ils vont réparer les arabes en leur donnant du fric.

Donc voilà pour ces fameuses élections de 2022 : des afghans, des algériens, des nègres, des juifs. Avec votre fric.

Pour finir sur une touche plus légère, voici Marseille du temps où elle était tenue par des Blancs sûrs d’eux et dominateurs : les juifs, gare d’Arenc en janvier 1943, envoyés en stage de réinsertion professionnelle en Pologne par la très énergique administration de la SS.

Je préfère les animateurs sociaux du Troisième Reich

Voilà un plan pour le Marseille du XXIe siècle.

Disons qu’il nous faudrait quelque chose de semblable mais en version hardcore cette fois.

Commentez l’article sur EELB.su