Home / France / L’homosexuel juif Gabriel Attal réitère les menaces de vaccination obligatoire par (((Pfizer))), y compris pour les enfants

L’homosexuel juif Gabriel Attal réitère les menaces de vaccination obligatoire par (((Pfizer))), y compris pour les enfants

Captain Harlock
Démocratie Participative
30 août 2021

Le maniaque juif Gabriel Attal rêve d’empoisonner de très nombreux enfants blancs

L’anus hébraïque Gabriel Attal entame la rentrée avec la bouche pleine de mensonges et de menaces contre les Gaulois opposés à leur empoisonnement.

Comme annoncé de longue date ici, il s’agit de l’injection obligatoire par (((Pfizer))) de près de 20 millions de Français qui n’ont pas encore été piqués.

RTL :

Emmanuel Macron avait fait planer la menace d’un recours à la vaccination obligatoire contre le coronavirus pour tous les Français, le 12 juillet dernier. Depuis, où en est-on ? « On tend vers les 50 millions de Français ayant reçu une première dose », s’est-il félicité le porte-parole du gouvernement lors du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI ce dimanche 29 août.

Interrogé sur la question d’une vaccination obligatoire,Gabriel Attal a estimé que « ça peut venir à un moment ». « Si on avait abordé cette campagne de vaccination en disant que le vaccin était obligatoire, je ne suis pas sûr qu’on en serait au résultat d’aujourd’hui », a-t-il néanmoins fait valoir.

Cette déclaration intervient alors que le juif Albert Bourla à la tête de Pfizer a platement annoncé que ce pseudo vaccin serait bientôt obsolète, préfigurant des injections perpétuelles au rythme de trois par an, au minimum, conformément au plan de contrôle des goyim prévu.

Pour chaque goy empoisonné, le juif Bourla gagne beaucoup d’argent en bourse

Ce vaccin inutile et dangereux, outre son extension perpétuelle, s’associe au passeport sanitaire qui sera lui aussi étendu perpétuellement comme l’a fait savoir Véran bien qu’il n’empêche en rien le Cohen19 de circuler.

Mais pour y arriver, il faut que les 20 millions de goyim qui ne sont pas encore empoisonnés soient rapidement injectés. Au vu du rythme actuel, entre 10 et 15 millions de gens ne le seront pas dans les mois qui viennent, ce qui aboutit à cette offensive bioterroriste gouvernementale pour rendre l’empoisonnement obligatoire.

Cela signifie non seulement le licenciement de masse des Gaulois réfractaires à leur réduction en esclavage, l’interdiction de soins et l’interdiction d’accès aux hôpitaux, mais aussi l’empoisonnement des enfants avec, inévitablement, des morts à la clef au vu du nombre délirant de victimes d’effets secondaires.

Nous allons vers une confrontation violente, y compris dans les rues.

Macron le psychopathe attend ce moment avec impatience. Il veut voir le sang de ceux qui lui résistent couler.

Commentez l’article sur EELB.su