Home / Décryptage / La maire de Mexico fait abattre la statue de Christophe Colomb pour célébrer la « résistance indigène » à la colonisation espagnole

La maire de Mexico fait abattre la statue de Christophe Colomb pour célébrer la « résistance indigène » à la colonisation espagnole

Captain Harlock
Démocratie Participative
07 septembre 2021

Claudia Sheinbaum est une femme juive qui a un projet pour le Mexique

Mais que se passe-t-il, je ne comprends rien !

BFMTV :

Les autorités mexicaines ont confirmé lundi qu’une statue du navigateur et explorateur italien Christophe Colomb sera remplacée par celle d’une femme indigène, quelques jours avant le 200e anniversaire de l’indépendance du pays vis-à-vis de la domination espagnole.

« La sculpture sera déplacée vers un lieu sûr, digne et adéquat », a indiqué l’Institut national d’anthropologie et d’histoire (INAH) dans un communiqué.

À sa place sera placée une sculpture d’une « femme olmèque » réalisée par l’artiste mexicain Pedro Reyes, a déclaré la maire de Mexico, Claudia Sheinbaum, lors d’un évènement public qui a coïncidé dimanche avec la célébration de la Journée internationale des femmes autochtones.

« Une femme olmèque » est pour ainsi dire indiscernable d’une négresse.

Ceci explique cela.

« Ce sont précisément les femmes indigènes qui ont peut-être eu le plus grand poids dans l’histoire du Mexique et qui ont été le moins reconnues », a-t-elle déclaré.

La décision représente également un acte de « justice sociale », a ajouté Claudia Sheinbaum, ainsi que la reconnaissance de 500 ans de « résistance indigène » depuis la conquête.

La statue de Christophe Colomb, à qui l’on attribue la découverte de l’Amérique sous le patronage de la Couronne espagnole, a été placée dans un rond-point de l’avenue centrale Paseo de la Reforma en 1877, tout près des ruines du Templo Mayor, le coeur de la civilisation aztèque.

Les autorités l’ont retiré en octobre 2020 pour qu’elle soit « pris en charge par du personnel spécialisé en matière de conservation et de restauration ». Mais au lieu de le remettre au même endroit, elle sera envoyée dans un autre quartier de la capitale pour éviter « les risques pour cette pièce d’une importante valeur artistique et historique », a déclaré l’INAH.

Le retrait de la statue est intervenu peu après la diffusion d’un appel sur les réseaux sociaux visant à la faire tomber, en « hommage aux millions d’indigènes et de descendants d’Africains massacrés » après la découverte de l’Amérique, selon les organisateurs de la campagne.

La statue de Christophe Colomb, ainsi que le monument de l’Ange de l’Indépendance, ont également été marqués de graffitis de protestation durant des marches féministes.

Le gouvernement du président Andrés Manuel López Obrador affirme que son gouvernement défend les causes indigènes et a demandé au gouvernement espagnol et au Vatican de présenter des excuses historiques pour les abus commis lors de la conquête et de l’évangélisation de leur territoire.

Est-ce que c’est lié au fait que Claudia Sheinbaum, la maire de Mexico, soit une juive ?

Le Mexique n’est pas un pays blanc à proprement parler. Comme toutes les colonisations latines qui ont systématiquement organisé le métissage racial, le Mexique est un amalgame d’indigènes, de colons ibériques et de nègres.

Sa culture est toutefois d’origine européenne et ce que l’Etat Mexicain possède en propre en termes de réalisations, il le doit exclusivement à l’apport de sang hispanique.

Le juif, a contrario, est un bacille de destruction. Peu importe la société dans laquelle il s’infiltre, sa haine raciale instinctive à l’égard de tout ce qui est aryen le pousse à semer l’agitation révolutionnaire afin de substituer sa tyrannie raciale bolchevisante sur les ruines de l’ordre civilisateur européen.

Le juif excite traditionnellement les basfonds de la société, qu’ils soient biologiques ou sociaux.

Avec le virus du féminisme, le juif a encore maximalisé sa capacité de destruction en pulvérisant l’humanité dans ses fondements anthropologiques.

Cette juive Sheinbaum utilise cyniquement la haine latente au sein des débris raciaux dits « indigènes » pour fomenter une véritable révolution culturelle qui doit aboutir à la destruction pure et simple de toute forme de culture européenne dans ce pays. Si ce processus va à son terme, le Mexique sera livré finalement à la sauvagerie des cartels et des cultes indiens ou vaudous, réduisant à néant toute l’œuvre des conquérants espagnols.

Ce sont les fameux « indigènes » dont la « culture » ne demande qu’à ressurgir.

La conquête espagnole comportait un vice originel, celui de ne pas avoir systématiquement importer des femmes d’Espagne pour ses colons. La conséquence en a été la formation d’états bâtards, irrémédiablement pollués de sang négroïde et indien dont le développement ultérieur a été plus ou moins gravement altéré selon le degré d’abâtardissement.  L’exemple le plus spectaculaire étant le Brésil.

Ce que fait cette juive depuis la capitale mexicaine, les juifs le font en France depuis Paris ou Etats-Unis depuis New-York. Et ainsi, dans toutes les villes où le juif peut venir proliférer.

Le juif n’est pas différent d’autres nuisibles. Tout état doit avoir pour premier principe une vigoureuse politique antisémite, faute de quoi, si les circonstances objectives sont réunies, il est voué à être ravagé par les menées du juif.

Commentez l’article sur EELB.su