Home / Les dernières actualités / Israël : le ministère de la santé filmé en train d’expliquer à la ministre de l’intérieur que le passeport sanitaire « n’a aucune justification médicale » et ne sert « qu’à mettre la pression aux non vaccinés »

Israël : le ministère de la santé filmé en train d’expliquer à la ministre de l’intérieur que le passeport sanitaire « n’a aucune justification médicale » et ne sert « qu’à mettre la pression aux non vaccinés »

Captain Harlock
Démocratie Participative
14 septembre 2021

 

La hiérarchie visible du système n’est pas la hiérarchie réelle du système.

La ministre de l’Intérieur israélienne l’apprend lors d’une réunion avec les vrais boss israéliens.

Enregistrement du ministre israélien de la Santé déclarant : « Il n’y a aucune justification médicale ou épidémiologique au passeport Covid (« laissez-passer vert »), il ne vise qu’à faire pression sur les personnes non vaccinées pour qu’elles se fassent vacciner. »

Israël est une démocratie juive – littéralement – et cette entité est la vitrine de la démocratie globale.

Les politiciens dans une démocratie juive sont des gens que les véritables décideurs emploient pour signer toute la paperasse. Ce sont des fusibles, si vous voulez. En échange de ce rôle, les politiciens peuvent briller dans les médias en faisant semblant d’avoir du pouvoir tout en pillant la caisse fiscale.

C’est encore plus vrai en Israël qu’ailleurs ou les juifs n’ont pas à se dissimuler pour donner libre cours à leur nature profonde.

Un ministre de l’Intérieur israélien n’a traditionnellement qu’une seule fonction : buter des arabes ayant passé le point d’ébullition. C’est comme passer la tondeuse : régulièrement, il faut tuer quelques arabes quand ils redeviennent indisciplinés. Un ministre de l’Intérieur israélien fait ça : passer la tondeuse.

La ministre du moment est Ayalet Shaked, une femme juive avec de très gros seins qui adore faire couler le sang des arabes.

Adolf Hitler désapprouve ce que vous regardez en ce moment

Quand je dis qu’elle aime assassiner des arabes, c’est un euphémisme.

L’idée de tuer des petits arabes à l’aveugle lui semble une option rationnelle.

« Un appel au meurtre indiscriminé d’enfants est une chose terrible. Mais si la position était de dire que chaque fois que vous [les arabes] tuez nos enfants, vous exposez vos propres enfants au même sort ? Cela resterait problématique, mais rationnel si l’on considère qu’ils [les arabes] utilisent délibérément leurs enfants comme boucliers humains. Ce n’est pas un appel au meurtre sans discernement. » (Jerusalem Post, 16 juillet 2015)

C’est un appel au meurtre avec discernement, nuance.

Notez que je ne juge pas, je rapporte seulement.

Si un ministre de l’Intérieur israélien tue des arabes, il n’a aucune idée de ce qui se passe en ce moment par rapport à cette histoire de vaccin. Dans cette vidéo, Madame Shaked – qui a de très gros seins – est donc brièvement briefée sur le fait que les juifs d’Israël sont des sortes de goyim honoraires à piquer pour être fliqués.

J’ai expliqué la notion juive  d’urbi et orbi dans un article récent, vous devriez le lire : Le rôle d’Israël dans la tyrannie vaccinale globale

Tous ces ministres des démocraties n’ont aucune idée de ce qu’ils font exactement, ni de la finalité. Ils reçoivent les consignes des véritables donneurs d’ordre lors de réunions fermées au public.

« Ce passeport sanitaire sert (aussi) à juiver les juifs, Ayalet »

L’information est donc mise sur la table : le passeport sanitaire n’a pour seule fonction que de rendre la vie impossible à ceux qui refusent de se faire contrôler chimiquement par la grande hiérarchie globaliste internationale.

Si cette hiérarchie juive internationale n’a aucun état d’âme à tenir la plèbe juive d’une main de fer, je vous laisse imaginer ce qu’elle a en tête pour de sales goyim comme nous.

Mais vous pouvez toujours faire confiance à Albert Bourla et vous injecter une dose tous les quatre mois pour retrouver votre vidavant.

Commentez l’article sur EELB.su