Home / France / Débrief de manif : les White Blocks s’invitent en force dans le cortège de Philippot pour demander QUI empoisonne nos enfants !

Débrief de manif : les White Blocks s’invitent en force dans le cortège de Philippot pour demander QUI empoisonne nos enfants !

Captain Harlock
Démocratie Participative
05 septembre 2021

 

Un petit tour d’horizon des manifestations du samedi 04 septembre.

Le plus intéressant s’est passé à Paris où la horde de noirs encadrés par les kippas de Philippot a été tenue en échec par un White Block très déterminé. Le service d’ordre juif de Philippot n’a rien pu faire contre les Gaulois insurgés et leurs pancartes.

« Hé, ne rien écrire sur sa pancarte est antisémite ! » – David Crockenfeld

Les antifas n’aiment pas.

C’est une belle performance de tous les participants.

Quant à la manifestation de Philippot en elle-même, elle est convenue comme les précédentes.

Officiellement il y a eu 140,000 manifestants en France, probablement le double en réalité dans les rues. Mais d’une manière générale, le plateau est atteint et les manifestations n’ont plus d’utilité en raison de l’ambiance camping qui y prévaut.

Marcher en écoutant de la salsa pendant que des terroristes juifs planifient l’empoisonnement systématique de dizaines de millions de gens, enfants compris, ne résoudra rien. Les manifestations vont donc se répéter, sans apporter quoi que ce soit d’importance dans l’équation.

Ce qui pourrait marquer un véritable tournant, c’est la vaccination obligatoire pour toute la population ainsi que l’injection d’une troisième dose, puis d’une quatrième, etc. Elle arrivera certainement d’ici quelques mois, en attendant ce sera plus ou moins du sur place dans les rues.

Le seul intérêt des manifestations à ce stade est de permettre aux Democrates de se rencontrer, de nouer durablement des contacts et de se retrouver hors manifestation par la suite. Si vous allez aux manifestations, vous faites 90% de ce qu’il faut pour ça. Si vous ne nouez aucun contact durable une fois sur place, vous y allez pour rien ou presque et une fois les manifestations passées, vous vous retrouverez à la case départ, isolé.

Commentez l’article sur EELB.su