Home / France / 38% des 18-20 ans (42% en région parisienne) violemment opposés aux agissements charlistes du prof de gauche Samuel Paty

38% des 18-20 ans (42% en région parisienne) violemment opposés aux agissements charlistes du prof de gauche Samuel Paty

Captain Harlock
Démocratie Participative
27 novembre 2020

 

J’adore les sondages. Je les adore de plus en plus. Chacun d’entre eux est un nouveau clou dans le cercueil de cette république enjuivée.

Nous en publions régulièrement.

50% des « Français » dont 62% des femmes sont opposés au blasphème contre l’islam 

74% des jeunes musulmans assurent préférer la loi islamique à la loi républicaine, 33% des 15-17 ans d’accord avec l’extermination des infidèles qui blasphèment 

Le dernier commandé par le journal judéo-républicain Mar(i)anne confirme la tendance : la « laïcité » est un concept qui disparaîtra avec les Boomers, enterrés par la prolifique jeune afro-musulmane.

42% de jeunes d’origine extra-européenne dans toute l’IDF me semble être une évaluation réaliste de la fracture raciale. Il faut sûrement y ajouter une louche d’antillais mais le compte doit grosso modo être correct. D’évidence, c’est beaucoup plus dans l’émirat de Seine-Saint-Denis.

Ce sondage est le résultat de l’immigration de masse du tiers-monde et de la révolution démographique qu’elle entraîne. Ces groupes ethno-religieux venus d’Afrique ou du Moyen-Orient composent désormais une large part de la nouvelle génération des villes françaises, grandes ou moyennes. Et ces afro-musulmans se contentent de réclamer pour eux ce que les juifs ont imposé dans la loi française à propos de ce qu’ils appellent « l’holocauste ».

Les juifs aussi refusent de voir la distinction entre le droit de critiquer la thèse officielle de l’holocauste et l’interdiction d’être discriminant ou raciste vis-à-vis d’eux. C’est par l’artifice de l’antiracisme que les juifs ont fait voter en 1990 la loi Fabius-Gayssot qui interdit de discuter des mystérieuses chambres à gaz d’Adolf Hitler. Leur argument était exactement le même à l’époque : si vous doutez de l’holocauste, c’est pour inciter à la haine raciale contre les juifs.

Les musulmans exigent à présent que le principe d’impunité tribale offert par la loi Fabius-Gayssot aux juifs leur soit étendu. Si vous doutez de l’islam ou le critiquez, « vous incitez à la haine contre les musulmans ».

Peut-être que si les juifs avaient été remis à leur place et chassés de France, cette évolution aurait pu être évitée. Maintenant, débattre de cette question n’a plus aucun intérêt, elle est déjà tranchée partout où vivent majoritairement les musulmans et les allogènes.

Je n’ai pas le privilège de vivre en région parisienne mais si j’étais un de ces journalistes de gauche qui ressassent sur le thème de la laïcité pour « intégrer » les rabzas, je commencerais à sérieusement réfléchir sur la situation avant de finir la gorge ouverte dans une pissotière.

Commentez l’article sur EELB.su